La science du cheveu a changé ma vie.

 

Si toi aussi, t’es stressée par la pluie, que tu planifies tes sorties en fonction de tes shampooings ou que t’achètes beaucoup trop de produits capillaires miracle que t’utilises juste 3 fois… t’es au bon endroit.

 

Il y a seulement 4 ans, j’avais envie de m’arracher les cheveux à chaque fois que je croisais mon reflet dans le miroir… 95 % du temps, je me sentais négligée. Mes cheveux étaient toujours poisseux, secs et bourrés de frisottis.

 

Mais ça, c’était avant de prendre conscience que le problème, c’était ni la texture de mes cheveux bouclés, ni ma décoloration, ni mes séances de sport quotidiennes, ni les produits cosmétiques que j’utilisais.

 

Le problème, c’était que je n’avais jamais pris de temps de comprendre ce dont mes cheveux réellement avaient besoin.

 

Jusqu’au jour où j’en ai eu marre de me sentir mal dans ma peau et où j’ai décidé de me former à la science du cheveu. D’abord pour moi, ensuite pour aider les autres femmes en galère avec leurs boucles en devenant coach capillaire.

 

Dans cet article, déconstruis tout ce que tu as pu lire sur Instagram. Découvre comment la science du cheveu va radicalement changer l’entretien de tes cheveux texturés, et ça peu importe ton type de boucles ou l’état de santé de tes cheveux (colorés, décolorés ou abîmés).

 

La science du cheveu : ​​la promesse de dire stop aux résultats aléatoires

 

« Je comprends pas, ma routine fonctionnait mais ça donne plus du tout les mêmes résultats, mes cheveux se sont habitués aux produits que j’utilise… »

« Je comprends pas, je fais exactement la même chose que ma copine qui a la même texture de cheveux que moi, mais mes boucles ne tiennent pas. »

« Je comprends pas, j’ai acheté les produits les plus naturels qui existent, mais ça ne marche pas sur mes cheveux. »

 

En fait, tout ce que tu sais, c’est que t’es pas satisfaite de tes cheveux et que t’en peux plus qu’ils contrôlent ton quotidien.

 

Crois-en mon expérience de coach capillaire : tes cheveux ne sont pas le problème

 

Le problème, c’est surtout que, sans le savoir et malgré toute ta bonne volonté, à cause d’un manque de connaissance de la science du cheveu, tu répètes les mêmes erreurs depuis des années…

 

Honnêtement, dis-moi à quel moment, en testant ces dizaines de routines capillaires, tu prends le temps d’analyser comment tes propres cheveux réagissent pour comprendre ce dont ils ont vraiment besoin ?

 

Est-ce que t’as déjà été plus loin que prendre des photos et de noter les résultats de tes routines dans un carnet… pour t’intéresser à la raison pour laquelle tu obtiens ces résultats ? Au lieu de te demander « quels produits utiliser pour éviter les frisottis ? » est-ce que tu t’es déjà demandé « à quel moment et pourquoi est-ce que mes frisottis se forment ? » ?

 

Si tu ne veux plus avoir de résultats aléatoires, tu dois t’intéresser à ce qui existe de plus fiable sur le sujet : la trichologie

 

Autrement dit, la branche de la science qui s’occupe de l’étude du cheveu

Celle qui est basée sur des études et des recherches de spécialistes, et pas sur des expériences et des ressentis personnels.

 

Le problème, c’est qu’en France, il existe très peu de professionnels de la coiffure véritablement formés à la trichologie. Sur les réseaux sociaux, les informations se contredisent (et elles sont rarement basées sur la science capillaire). En plus, l’industrie capillaire est régie par l’achat de produits censés être miraculeux… et tu es souvent tentée de tester une routine qui fonctionne sur ton influenceuse préférée en espérant avoir les mêmes résultats…

 

La majorité des recherches sur la science du cheveu sont menées à l’étranger, aux États-Unis et au Brésil

 

C’est pour ça qu’après mon CAP coiffure, je suis partie me former à la Rëzocut aux États-Unis. Pendant 2 ans, j’ai dévoré des centaines d’études en anglais pour devenir experte de la connaissance du cheveu texturé.

 

J’ai ensuite créé le concept du coaching capillaire en France pour partager tout ce que j’avais appris aux femmes qui galéraient autant que moi avec leurs boucles grâce à la science du cheveu.

 

Regarde le résultat que mes clientes ont obtenus grâce à la science du cheveu :

 

Grâce à la science du cheveu, toi aussi tu vas enfin obtenir de vrais résultats, plutôt que de perdre ton temps à tout tester… pour toujours rester frustrée.

 

Moelle, cortex et cuticules : d’après la science, quelle est la structure du cheveu ?

 

Tu t’es déjà demandé quelle était la différence entre la structure des cheveux ondulés, bouclés, frisés et crépus ?

 

Disclaimer : il n’y a aucune différence, peu importe la forme du cheveu.

 

Chaque cheveu, lisse ou texturé, est composé de 2 parties :

👉 La moelle (ou région médullaire) et le cortex, qui se trouvent au centre du cheveu et qui sont protégés par la cuticule de ton cheveu.

👉 Les cuticules, qui protègent la structure interne du cheveu. L’état de ces écailles (ouvertes ou fermées, on peut les observer au microscope) est un indicateur fiable de la porosité, donc de la santé de tes cheveux.

 

composition des cuticules du cheveu

 

Zoom sur la structure interne du cheveu : la kératine

 

La kératine, c’est LA composante principale de ton cheveu : il en est constitué à 95 %. D’ailleurs, ta peau et tes ongles sont aussi composés de cette protéine fibreuse. 

 

Pour les cheveux, la kératine est produite par les kéranocytes, des cellules qui se trouvent à la racine de ton cuir chevelu. Grâce à la kératine :

 

👉 Tes cheveux sont plus perméables, donc capables d’absorber le trop-plein d’eau sans devenir excessivement gonflés ou frisottants.

👉 Tes cheveux sont plus souples et plus élastiques, avec des boucles mieux définies, plus structurées et plus rebondies.

👉 Tes cheveux sont plus résistants aux agressions extérieures, ils se cassent moins rapidement et les fourches sont moins fréquentes.

👉 Tes cheveux sont plus malléables. Tu peux tirer sur tes boucles sans les détendre, elles sont capables de reprendre leur forme initiale juste après (je te jure que c’est possible !)

 

Et à l’intérieur de ces chaînes de kératine, 2 types de liaisons nous intéressent

 

En passant les chaînes de kératine au microscope, on distingue 3 liaisons différentes : 

👉 les liaisons hydrogènes,

👉 les liaisons ioniques,

👉 les ponts disulfures.

 

Ces liaisons permettent à tes cheveux d’être plus forts. Elles peuvent se délier momentanément (quand tu lisses tes cheveux), ou pour toujours (quand tes cheveux sont endommagés par les traitements chimiques à répétition).

 

Les liaisons hydrogènes

Les liaisons hydrogènes se forment entre les molécules d’eau et les protéines de kératine dans les cheveux. Quand tes cheveux sont mouillés, ou qu’ils sont en contact avec l’humidité, elles se rompent, et tes boucles se détendent, mais dès que tes cheveux sont secs, ces liaisons se reforment.

C’est pour ça que, dès que tu prends une douche, tes cheveux sont beaucoup plus lisses et que quand, ils sèchent, ils retrouvent naturellement leur forme initiale.

 

Les ponts disulfures

Les ponts disulfures sont responsables de la force et de la structure permanente de tes cheveux. Quand tu utilises un fer à lisser par exemple, la chaleur casse ces ponts disulfures pour permettre à tes cheveux d’être plus raides. Plus agressifs, les traitements chimiques comme la décoloration peuvent les casser à long terme, ce qui crée des boucles moins résistantes.

 

Les liaisons ioniques

De leur côté, les liaisons ioniques aident tes cheveux à maintenir leur structure et leur forme en attirant et en liant des molécules opposées ensemble.

 

L’état de ta structure interne de ton cheveu joue un rôle essentiel sur la tenue de tes boucles

 

Si la structure interne de ton cheveu est fragilisée, ça veut dire que la kératine l’est également. Et quand ne va pas à l’intérieur, ça se voit à l’extérieur : tes boucles tiennent moins longtemps, et en plus d’être moins rebondies, elles sont moins brillantes.

 

Ton réflexe dans ces moments-là ?

 

Chouchouter tes cheveux en laissant poser un masque hydratant à base d’aloe vera ou de glycérine ou en appliquant un bain d’huile composé d’huile de coco, d’argan ou du beurre de karité. 


Moi aussi, j’ai pensé ça pendant longtemps, jusqu’à ce que je comprenne…

 

Qu’au lieu d’hydrater ton cheveu, tu dois le protéger


Les soins capillaires hydratants sont majoritairement composés d’eau. 99 % du temps, c’est même l’ingrédient qui arrive en tête de liste. En gros, le but des masques hydratants du commerce, c’est d’augmenter la teneur en eau de tes cheveux.

 

Le problème, c’est que… ton cheveu est hydrophobe. Ça veut dire que l’eau le fragilise : les liaisons hydrogène se défont, ça lisse ton cheveu et… ça le fait gonfler (je te prépare un article complet sur le sujet pour t’expliquer en détail la relation entre l’eau et les cheveux).

 

C’est bien pour cette raison-là que l’humidité (qui est de l’eau sous une autre forme) fait gonfler les cheveux. Quand t’es dehors, c’est comme si t’avais plein d’eau autour de toi et que tu prenais une douche très très fine !

 

Crois-moi, ton cheveu n’a pas besoin d’être « hydraté » avec des produits à base d’eau à proprement parler.

 

Pour éviter qu’il se fragilise et pour améliorer sa tenue, tu dois le protéger des agressions extérieures : la météo, les saisons, ton mode de vie… Comme quand tu déménages et que t’emballes ta vaisselle pour la retrouver intacte au moment où tu la sortiras des cartons.

 

Et plutôt que de nourrir ton cheveu, tu dois le renforcer 

 

Il y aura toujours des agressions extérieures, c’est pour ça que tu dois absolument renforcer ton cheveu et sa structure interne au maximum. De 1, pour limiter sa dégradation. De 2, pour le rendre plus résistant.

 

Plus tes cheveux seront renforcés, moins le fait de les attacher ou de faire du sport sera problématique. Et plus tes boucles tiendront plus longtemps sans que t’aies besoin de passer par la case refresh.

 

Comment faire pour trouver le bon équilibre capillaire entre protection et renforcement ?

 

Au risque de te décevoir, je n’ai pas de formule magique à te partager…

 

En fonction des saisons et des agressions extérieures, ton cheveu aura plus ou moins besoin d’être renforcé ou protégé. Il n’aura pas les mêmes besoins en été (soleil, piscine, mer) qu’en hiver (vent, froid, écharpe).

 

Pas assez de l’un ou de l’autre peut faire l’effet inverse : fragiliser encore plus ton cheveu ! Est-ce que t’as déjà constaté que tes cheveux étaient crissants après un soin ? Très emmêlés ? C’est de ça dont je te parle.

 

Et les séquences quasi-irréversibles car ton cheveu se dégrade rapidement quand il n’est pas protégé ou pas suffisamment renforcé.

 

illustration des dommages causes par les uv sur les cheveux

 

Alors comment faire pour comprendre le besoin de tes cheveux, en toute saison, peu importe la météo, et l’état de tes cheveux ? 

Et dis-moi, comment tu te sentirais si tu arrivais parfaitement à savoir ce dont tes cheveux ont besoin, retrouver des boucles douces, définies, hydratées, qui tiennent toute la semaine… sans que tu aies à y passer des heures ou utiliser pleins de produits ? 

Soulagée ? Libérée ? Légère ?

 

Si tu veux être accompagnée, mon programme Blooming Girls (basé sur la science du cheveu) va te plaire

 

Pendant 3 mois, je t’enseigne ma méthode CMC qui repose sur 3 piliers :

👉🏼 connaître la science du cheveu (indispensable pour le comprendre ce que tes cheveux attendent vraiment)

👉🏼 maîtriser les gestes (ce sont eux qui définissent à 80 % les résultats de ta routine)

👉🏼 comprendre le résultat obtenu pour trouver les routines qui correspondent à tes cheveux et les ajuster constamment en fonction de leurs besoins.

 

En 2024, c’est la solution la plus rapide et la plus efficace pour garder des boucles définies pendant 7 jours de suite sans devoir faire de refresh ou remouiller tes cheveux tous les matins.

Clique ici pour en savoir plus sur Blooming Girls

 

Comment devenir une experte de la science du cheveu pour arrêter de galérer avec tes cheveux ?

 

Tu as déjà vécu une transformation capillaire et t’es mieux placée que personne pour savoir à quel point ça a changé ta vie ? Tu veux te former à la science capillaire pour vivre de ta passion pour les cheveux bouclés ? Changer la vie des femmes qui ont vraiment besoin de ton expertise sur les cheveux texturés ?

 

Viens au challenge 100 % gratuit de 5 jours que j’organise sur Facebook !

 

Du 29 janvier au 2 février, je vais t’aider à lever tes doutes, à dépasser tes croyances, à savoir si le métier de coach capillaire est fait pour toi et à poser les bases de ton activité de coach capillaire. Ce challenge n’attend que toi !

Clique ici pour en savoir pour rejoindre le Challenge